La loi de finances 2021

Pour relancer l’économie qui s’est fait proprement ravager à cause de la pandémie du covid-19, la loi de finances a été élaborée. Ainsi, des milliards d’euros ont été mis en vigueur dans la réalisation de cet objectif qui paraît très prometteur. Les TPE et PME sont très visées par le projet, chose que cet article s’évertue à montrer avec élégance.

Avantages de la loi de finances 2021 pour les TPE/PME

Depuis quelques années a été élaborée une loi visant à diminuer l’impôt payé par les entreprises surtout celles dont le chiffre d’affaires par an est inférieur à 250 millions d’euros.
Ce projet évolue progressivement ce qui fait que de 28 %, avec un saut important, cela a atteint 26,5 %. La statistique démontre clairement que ce taux chutera jusqu’à 25 % en 2022, ce qui sera un énorme soulagement pour les TPE/PME.

Les impôts de production sont également pris en compte. La loi de finances, pour dédommager un peu ces entreprises et les remettre sur le marché de la compétitivité, a prévu des fonds propres assez importants. Pour les TPE et PME exportatrices, l’Etat vient en renfort solide afin de leur permettre de revenir dans la course face aux entreprises étrangères pour ne pas perdre la face.

Toujours dans l’optique des aides, les entreprises ayant subi un déclin majeur et important de leur chiffre d’affaires ou les entreprises ayant arrêté les travaux suite aux conséquences de la pandémie, recevront une sacrée aide de cotisation sociale.

Une avalanche de mesures en faveur des entreprises en difficultés

Les entreprises toujours fermées recevront en constante, une aide totale et sans condition de la part de l’Etat. Le gouvernement a également réussi à trouver une entente favorable avec les compagnies d’assurance afin que ces dernières n’appliquent pas une augmentation de leur prix sur les contrats d’assurance multirisque professionnelle pour les entreprises sérieusement touchées par l’avalanche du covid-19 et du confinement.

A lire :   La finance : crise de panique pour entreprises et clients

Les TPE en pleine phase de digitalisation de leur service en vue de s’adapter aux mesures actuelles de vente, reçoivent également une aide précieuse de l’Etat. Les PME ne sont pas mises à l’écart, surtout celles voulant migrer en optant pour la transition vers la technologie pour évoluer. La transition énergétique est aussi fortement recommandée et grandement financée par l’Etat.